Jean-Pierre Gorges

 

Jean-Pierre Gorges est maire de Chartres et Président de Chartres Métropole.  

Né en 1953, il a grandit dans la banlieue parisienne au sein d’une famille nombreuse. Après des études en gestion et en informatique, il occupe différents postes avant de devenir directeur informatique et technique.

Il s’installe à Chartres dans les années 80 avec sa femme et ses deux filles. Il commence à s’intéresser à la politique locale en 1995, et devient conseiller municipal d’opposition en 1996. Il fonde ensuite l’association “Chartres, votre ville” afin de préparer sa candidature en vue des élections municipales. Il devient maire en 2001 et fait passer à droite une ville socialiste depuis les années 70. Le basculement à droite de Lucé opéré par Jacques Morland (condamné en 2005 pour prise illégale d’intérêts) lui permet d’etre élu à la tete de la communauté d’agglomération, qu’il renomme Chartres Métropole.

Jean-Pierre Gorges a par ailleurs été député de la 1ère circonscription d’Eure-et-Loir de 2002 à 2017, à l’exception d’une courte période en 2007-2008 durant laquelle la socialiste Françoise Vallet a occupé ce mandat (son élection a finalement été invalidée). En 2017, avec l’entrée en vigueur de la loi sur le non-cumul des mandats, il choisit de privilégier son mandat de maire et ne se représente à la députation. Franck Masselus, son adjoint aux finances, est désigné candidat des Républicains pour la 1ère circonscription d’Eure-et-Loir. Il est battu au deuxième tour par le  candidat LREM Guillaume Kasbarian.

Le 9 septembre 2016, Jean-Pierre Gorges annonce sa candidature à l’élection présidentielle de 2017. Il publie en meme temps un livre-programme intitulé “La France, c’est vous” aux éditions du Cherche Midi (dirigé par Philippe Héraclès, un chartrain). Malgré ses mandats successifs en tant que maire et député, il se présente comme le candidat de la société civile. Il place la décentralisation au coeur d’un programme peu détaillé. Il se voit contraint d’abandonner sa candidature en mars, n’ayant recueillit que 70 des 500 parrainages nécessaires (seuls 10 parrainages lui ont été donné par des élus en dehors du département). Début avril, à contre courant des nombreuses personnalités ayant retirées leur soutien à François Fillon, il annonce son soutien au candidat de la droite.

Liste exhaustive de ses mandats sociaux, qui pour la plupart font l’objet d’une rémunération : 

  • Président de Chartres Métropole Habitat
  • Président de Chartres Métropole Eau
  • Président de la SPL Chartres Métropole Transports
  • Président de la SPL Chartres Métropole Energies
  • Président de Chartres Métropole Inovations Numériques
  • Président de Chartres Métropole Assainissement
  • Administrateurs de la SPL Chartres Métropole Evenements
  • Administrateur de Chartres Développements Immobiliers
  • Administrateur de Chartres Aménagement
  • Administrateur de Sylvena Collectivités

Lien vers son site personnel