Le coup d’envoi des municipales à Chartres est lancé !

A 18 mois des élections municipales, des sympathisants LREM lancent leur mouvement « Demain Chartres ! » en vue de constituer une liste pour les municipales à Chartres. L’association CAC47 et l’actuelle majorité municipale ne sont pas en reste.

Réunis samedi 8 septembre à l’hôtellerie Saint-Yves à Chartres, les sympathisants de La République En Marche ont pu découvrir en avant-première « Demain Chartres ! ». Ce mouvement qui vise à aboutir à la constitution d’une liste et d’un projet en vue des prochaines élections municipales a lancé son site internet ce jeudi 13 septembre. On y retrouve notamment 10 rubriques thématiques comme sur la transition énergétique ou encore la culture et le patrimoine.

Demain Chartres! prévoit d’organiser une réunion sur chacun de ses 10 thèmes ; la première sera l’occasion de discuter d’un sujet qui intéresse beaucoup les chartrains : la mobilité. Il sera aussi organisé 10 réunions de quartier afin de faire remonter les problématiques propres à chaque secteur de Chartres. Ces 20 réunions devraient se tenir d’ici à l’été 2019, période où devrait être présenté un programme pour les municipales.

Les têtes de liste ne sont pas encore connues et tout reste à faire concernant la constitution d’une liste devant comporter 39 noms. Souhaitant faire stopper les rumeurs et les spéculations, le député LREM Guillaume Kasbarian affirme qu’il ne fera pas partie de cette liste (et qu’il ne compte pas déménager).

De son côté, l’association CAC47, surtout connue pour son site internet d’information Cactus.press, écrit vouloir « faire naître un projet d’agglomération alternatif et citoyen pour remplacer le système gorgien en 2020». Elle lance donc un appel aux lecteurs qui souhaiterait participer à une liste municipale et présente déjà ce qui ressemble à un programme que l’on pourrait qualifier de gauche / écologiste.

Quant au maire sortant Jean-Pierre Gorges, il ne fait pas mystère qu’il compte briguer un 4ème mandat, 19 ans après son arrivée à la mairie.  Et preuve que les élections municipales sont au cœur des préoccupations de l’actuelle majorité, l’adjointe à la culture Isabelle Vincent a déclaré à L’Echo Républicain (article ici) qu’il fallait que les travaux du théâtre off soit terminés avant novembre 2019 pour cause d’élections. Et quid de l’achèvement de l’Hôtel de ville ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *