Vers un financement du parc médiéval par Chartres Métropole ?

Dans Les Echos, Jean-Pierre Gorges se dit prêt à créer une SEM pour acquérir le foncier nécessaire au projet de parc médiéval.

Jean-Pierre Gorges semble avoir été séduit par le projet de parc médiéval développé par la société Graals et son fondateur, Raphael Geslan. Il faut dire que l’idée d’un nouveau grand projet qui promet de faire rayonner Chartres n’est pas pour déplaire au Maire-Président : ses promoteurs visent 500 000 visiteurs par an. Le défi est maintenant de réussir à réunir les 150 à 200 millions d’euros nécessaires à l’ouverture du parc, d’autant que les porteurs de projet ne disposent ni de moyens financiers ni d’expérience dans le montage ou la direction d’une telle entreprise. Rappelons que Raphael Geslan était encore il y a quelques années entraineur de l’équipe de handball de Toulouse avant de se lancer dans le spectacle médiéval. Graals évoque certes un financement de la Caisse des dépôts, mais celle-ci ne l’a jamais évoqué publiquement et n’ira pas seule.

Pour que le projet puisse etre lancé rapidement – la date d’ouverture visée est 2023 – Jean-Pierre Gorges a confié à Les Echos que Chartres Métropole était prête a créer une SEM pour réaliser les acquisitions foncières. La seule acquisition des 160 à 200 hectares recherchés aux alentours de Chartres se chiffrera en millions d’euros. L’idée d’engager des fonds publics dans un projet qui risque de ne jamais aboutir ne fera surement pas consensus. Parmi les risques, celui de ne jamais trouver suffisament d’investisseurs alors que les parcs d’attractions se révélent rarement de très bons investissements, ou encore celui de voir apparaitre une oppostion des militants écologistes contre la destruction d’espaces naturels (comme pour le projet d’Europacity ou celui du Center Parc de Roybon).

Retrouvez ici l’article publié dans Les Echos.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *